Mise à jour : vendredi 2-mai-14

galerie de Gajac

L'inauguration de la galerie et la première exposition

Christine MOURGUES

Après de nombreuses expositions en France ou à l'étranger, Christine MOURGUES choisit d'acheter cette galerie mythique de Villeneuve-sur-Lot pour y recevoir d'autres artistes. Ses oeuvres nous montrent une rigueur dans le style et une technique maîtrisée.

Qui d'autres mieux qu'elle peut définir cette technique approfondie :

" J'utilise sur mes toiles une technique mixte (émulsion-huile) puisée dans les origines des Maîtres Flamands datant des années qui entourent VAN EYCK.
Ma manière de travailler les ombres et les lumières ainsi que la couleur des chairs me vient des Maîtres Italiens de la Renaissance.
Ancienne élève du maître spécialiste de cette technique, Patrick BETAUDIER, je continue sur son chemin dans l'exigence qu'il m'a enseignée.
Cette technique longue et rigoureuse laisse peu de place à la spontanéité, le processus de création intervenant au tout début de l’œuvre.
Paradoxalement, c’est dans cette lenteur d’exécution que je puise un bonheur profond ; les valeurs, les contrastes, les différents outils employés donnent leur propre force à la toile et les glacis finaux apportent profondeur, lumière et subtilité."

Retrouvez l'artiste sur son site :

Christine MOURGUES, artiste peintre

la Laitière à la perle de Christine MOURGUES

La laitière à la perle de

Christine MOURGUES

Christine MOURGUES et Thierry MAGNIEZ lors du vernissage

Christine et Thierry lors du vernissage

la Laitère de Thierry MAGNIEZ

La laitière de Thierry MAGNIEZ
Thierry MAGNIEZ

Tout jeune, l'oeil collé au viseur du Foca Sport de son père, Thierry Magniez découvre en noir et blanc le monde qui
l'entoure.
Ces dernières années son regard sensible à la grâce féminine lui permet d'être lauréat au concours du Festival Européen de la photo de nu en 2007. S'en suit une publication nationale ainsi qu'une expo intitulée "Un peu d'Elles...".
Depuis sa série phare “Itinéraire d’une femme libre” voit le jour, elle est exposée à Arles au printemps 2010.En parallèle de ses travaux sur la féminité il entame une
réflexion sur la place de l’homme dans dans son environnement, la façon dont il le façonne ou dont il le subit. Plusieurs
séries ont déjà été réalisées dont “Entre terre et mer Paysages Aquitains”, série de paysages Aquitains ou “Les Yeux
au Ciel”, série d’architecture urbaine qui ont déjà été exposées plusieurs fois en Aquitaine.De retour au nu féminin (et à la couleur) avec sa nouvelle série “Eve et le Paradis Perdu” dont une partie a été exposée à Cogolin à l’été 2012, il s’interroge sur la place de la femme dans un monde ou l'Homme a disparu.
Actuellement les recherches créatives de Thierry l'amène à travailler sa nouvelle série "Perception Intemporelles" avec
des outils photographiques d'un autre âge, en particulier une vielle chambre grand format en bois."

Retrouvez l'artiste sur son site :

Thierry MAGNIEZ, photographe

Retrouvez les photos de l'inauguration de la galerie et du vernissage de l'exposition : cliquez ici

 

haut de page